Identifiant
Mot de passe
Actualités >

ROXANA MARACINEANU, MINISTRE DES SPORTS

Roxana Maracineanu a été nommée ce mardi 4 septembre ministre des Sports par le Premier ministre Édouard Philippe. Elle succède à Laura Flessel.

Pour ses premiers mots en tant que nouvelle ministre des Sports, l'ancienne championne de natation Roxana Maracineanu a dit "merci à la France", "cette République si accueillante" où elle est arrivée de Roumanie quand elle était enfant. "Il n'y a pas de plus belle manière de rendre à la France ce qu'elle m'a donné depuis mon arrivée en 1984, à l'âge de 9 ans, de Roumanie. Mes parents avaient l'âge que j'ai aujourd'hui, ils ne parlaient pas un mot de Français, ils ne connaissaient personne ici. Merci à eux de nous avoir permis, à mon frère et moi, de vivre nos vies de manière libre", a-t-elle poursuivi dans le hall du ministère des Sports. "Jamais je n'aurais pensé arriver là aujourd'hui, en me voyant arriver en Bretagne dans un centre d'intégration pour réfugiés", a-t-elle ensuite déclaré aux journalistes.

Interrogée sur les moyens en baisse du ministère des Sports, Roxana Maracineanu a répondu que son "credo" avait toujours été "de faire le mieux" qu'elle pouvait "avec les moyens" qu'elle avait. Maintient-elle l'objectif de 80 médailles aux JO de Paris 2024 fixé par Laura Flessel, mais jugé déraisonnable par des acteurs du sport ? "Ce qui m'intéresse le plus, c'est les moyens qu'on va mettre en oeuvre pour y arriver", a-t-elle répondu.

Née en 1975, Roxana Maracineanu a fui la Roumanie de Nicolae Ceausescu à 9 ans, avec ses parents, pour trouver en la France "un pays d'accueil". Après des étapes à Marseille, en Bretagne et dans le centre de la France, sa famille a posé ses valises en Alsace en 1988. Où elle a donc commencé la natation, adolescente, mais aussi obtenu ses premiers diplômes, un peu plus tard.

En parallèle de sa très grande réussite sportive, la nageuse a obtenu une maîtrise en langues étrangères appliquées à l'université de Haute-Alsace, avant d'entrer, sur concours, à l'Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP), deux ans après. Et la voilà désormais au plus haut poste de responsabilité pour le sport français.

• La première championne du monde française de natation
Les passionnés de sport du siècle dernier n'ont pas oublié son incrédulité devant sa victoire aux mondiaux de Perth en 1998 sur 200 mètres dos, sa spécialité. Ni sa médaille d'argent aux Jeux de Sydney, en 2000. Ni ses quatre médailles européennes. Première championne du monde française de son sport, Roxana Maracineanu a marqué des générations de nageurs et de nageuses notamment Laure Manaudou. La dossiste du Mulhouse Olympic Natation (MON) a surfé sur la natation française une décennie durant, depuis son premier titre national en 1991.

• Une implication à l'origine de plusieurs associations
Depuis près de dix ans, l'ancienne championne met aussi – bénévolement – ses connaissances des bassins au service des autres. Avec son association Educateam, où elle développe sa « propre pédagogie de l'eau, loin du haut niveau, en se basant sur son ressenti de nageuse mais aussi sur les réponses que m'adressent mes apprentis nageurs ».

Ainsi qu'avec J'peupa G piscine, association basée à Clamart (dans les Hauts-de-Seine, où elle vit) pour une méthode d'apprentissage adaptée aux femmes et aux familles. Plus tôt, elle a pris part à l'opération Bien mangé c'est bien jouer ! de la Fondation des sports, pour sensibiliser les jeunes à l'importance des bonnes habitudes alimentaires dans le cadre de la pratique sportive.

« C'est une évidence : les enfants doivent apprendre à nager le plus tôt possible. » Autour des mêmes sujets, Roxana Maracineanu a eu l'occasion de répéter une de ses grandes convictions au Premier ministre. Face aux nombreuses noyades cet été, Edouard Philippe a justement demandé à l'ex-nageuse d'accompagner une mission gouvernementale visant à améliorer les résultats à la formation des enfants à la nage.

• Un engagement politique dès 2010 avec le Parti Socialiste
Elle s'est tournée vers la politique huit ans avant, déjà. Candidate PS aux régionales de 2010 en Ile-de-France, elle a été conseillère quatre ans durant, impliquée, notamment, dans la commission sport. En 2014, l'ex-dossiste a aussi figuré en 12e position sur la liste d'union de gauche pour les municipales à Clamart, sans réussite. Sans perdre de vue la natation, elle a également été candidate au poste de directeur technique natation de la fédération française en 2014. En vain.


Source : www.20minutes.fr



  • GOUVERNANCE DU SPORT >
  • PÉTITION #LESPORTCOMPTE - "SPORT POUR TOUS, TOUS POUR LE SPORT !"
  • CNOSF - SPORT POUR TOUS, TOUS POUR LE SPORT ! #LESPORTCOMPTE
  • COMMUNIQUÉS DE PRESSE 12/09/2018 - L'ANDES SOUTIENT LA MOBILISATION GÉNÉRALE EN FAVEUR DU SPORT FRANÇAIS
  • COMMUNIQUÉS DE PRESSE - PREMIER MINISTRE - CNOSF
  • CNOSF - COMMUNIQUÉ DE PRESSE - #LeSportCompte
  • CONFÉRENCE DE PRESSE DU CNOSF - #LESPORTCOMPTE !
  • CNOSF UN CONGRÈS POUR L'AVENIR
  • CNOSF - PÉTITION NATIONALE POUR ACCROITRE LES MOYENS DU SPORT FRANÇAIS
  • FORMATION

    l'Annuaire du Sport

    Les Rendez-vous du CDOS

    MAISON DES SPORTS RESERVATION DE SALLES


    Planning et réservations

    coordonnées / Contact


    CDOS du Loiret
    - Maison des Sports
    1240 rue de la Bergeresse
    45160 OLIVET

    - 02 38 49 88 46


    - courriel
    - nous localiser

    Les bureaux du CDOS sont ouverts

    du lundi au jeudi : 8h30-12h30 / 13h30-17h30
    le vendredi : 9h-12h30 / 13h30-16h30

    Partenaires du CDOS

    Rechercher


    CRIB du Loiret