Identifiant
Mot de passe
Actualités >

SIGNATURE DE LA CONVENTION CDOS / USEP


L'Union Sportive de l'Enseignement du Premier Degré du Loiret rejoint également le groupe des partenaires "Privilèges" du Comité Départemental Olympique et Sportif du Loiret. C'est à l'occasion du 70e anniversaire du Cross Jean Joudiou, mercredi 18 avril, en présence d'un millier d'enfants dans le cadre du Château de Châteauneuf-sur-Loire, que les deux responsables Véronique BURY, Présidente de l'USEP du Loiret et Alain BOYER, Président du CDOS du Loiret ont apposé leur signature au bas de la convention de partenariat.

Au travers cette signature, le CDOS conforte une nouvelle fois son soutien en direction de la jeunesse.


Retour sur cette belle journée sportive et commémorative :




Discours de Véronique BURY, Présidente de l'USEP du Loiret, lors de la cérémonie à la mémoire de Jean Joudiou

Bonjour à toutes les personnes ici réunies en leurs grades et qualités. Qu'elles reçoivent au nom de l'USEP comme en mon nom propre, mes plus sincères salutations et tous mes remerciements pour leur présence. Aujourd'hui comme à chaque fois que j'ai eu à prendre la parole pour cette cérémonie de commémoration, j'ai à cœur de m'adresser à chacun et à chacun d'entre vous mais en tout premier lieu c'est à chacun des enfants qui sont là que mes mots veulent aller.

Les enfants, vous êtes là, présents au milieu des autres enfants, au milieu de tant d'adultes que vous ne connaissez pas forcément. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte : c'est bien votre présence à vous qui est importante aujourd'hui.

Il y a des jours particuliers dans une vie et celui-ci en est un. Aujourd'hui, à cet instant, nous sommes réuni-e-s pour une cérémonie de commémoration. Ce mot est de la même famille que mémoire ; alors nous sommes là pour nous souvenir, nous souvenir tous ensemble. Se souvenir de quoi, pourriez-vous me dire ? Et là, c'est notre rôle à nous les adultes de vous expliquer.

C'est nous les adultes qui nous nous souvenons de ces gens dont les noms sont inscrits sur la stèle. Notre travail c'est de vous transmettre leur souvenir et tout ce qu'ils ont fait de bien et de beau. En premier de Jean Joudiou, dont le nom vous est connu puisque c'est celui du cross que vous allez courir cet après-midi. Mais d'autres aussi dont vous avez découvert les noms par les travaux que vous avez menés avec vos classes : Marcel Belot, Bernard Cognet, Olympia Cormier, Robert Goupil, Yvette Kohler-Choquet …. Jean Zay.

Tous ces noms que je cite avec infiniment de respect sont les noms de personnes qui se sont battues pendant la 2nde guerre mondiale. Elles se sont battues contre l'armée allemande, bien sûr. Mais surtout elles se sont battues contre des idées injustes, racistes, qui niaient la dignité de l'Homme et de la Femme. Ces personnes se sont battues contre d'autres qui enfermaient, tuaient des hommes, des femmes et des enfants, qui séparaient des familles, qui empêchaient les gens de penser à leur guise : des gens qui en empêchaient d'autres d'être libres, égaux en droits et fraternels les uns avec les autres. Les personnes qui se sont battues ainsi contre ces actes qui ne respectent pas les droits de l'Homme, qui font honte à l'Humanité, on les appelle des résistants. Ils ont résisté à la barbarie de leurs adversaires, ils ont résisté à la facilité de ne pas voir ces injustices, ils ont résisté à l'envie de se mettre à l'abri.

Alors nous tous les adultes présents, nous sommes sûrs qu'il est important de se souvenir de leur combat. C'est pour ça que des instituteurs de 1948 ont décidé que le cross départemental de l'USEP s'appellerait cross Jean Joudiou. Jean Joudiou et tant d'autres.

Vous aurez du mal à vous souvenir de chacun de leur nom. Mais vous souvenir grâce à quelques uns de ces noms que faire vivre « Liberté, Egalité, Fraternité » n'est pas chose facile. Que cela signifie quelquefois se battre. Que cela signifie parfois aller jusqu'à mourir pour ses idées. Comme Jean Joudiou et comme tant d'autres. Pendant une guerre, ça paraît évident.

Mais, vous aussi, quelquefois, il va falloir vous poser comme des résistants : ce matin, vous avez vécu des ateliers où on vous a parlé de plusieurs formes de discriminations. Vous en avez bien senti toute l'injustice. Comme il est quelquefois difficile de faire attention à l'égalité et à la fraternité quand on a en face de soi des gens qui nous surprennent, qui nous étonnent, qui nous choquent par d'autres idées que les nôtres, par d'autres façons de vivre, de croire, de parler….
Alors, ce que nous vous demandons, nous les adultes, à vous les enfants, c'est de vous engager vous aussi, avec vos moyens, vos forces, vos idées, pour que cette injustice ne passe pas et pour que demeurent vivantes cette « Liberté, Egalité, Fraternité » pour lesquelles les gens dont vous avez appris les noms se sont battus.
Si vous arrivez à vous souvenir de quelques moments de cette journée, si vous arrivez à vous rappeler l'importance d'aller librement à la rencontre des autres et de les regarder comme des égaux, d'essayer d'agir comme des frères et des sœurs avec eux, alors, nous les adultes nous aurons fait simplement notre travail : celui de passer le souvenir, et de faire que le combat de ces résistants soit toujours et encore gagné. Pour que vous, les enfants, vous ayez une vie plus harmonieuse et plus belle avec tous les autres.

On élève un enfant pour qu'il vive et achève pleinement sa destinée, pour qu'il tire le meilleur parti de l'ensemble de ses aptitudes, pour qu'il soit lui-même au plus haut degré, sans gêner l'épanouissement des autres personnalités ; on l'élève pour qu'il soit homme parmi les hommes. Jean Zay


• Les articles dans la République du Centre :


- La Rep' le 19/04/2018 : La 70e édition du Challenge Jean-Joudiou a de nouveau visé juste, hier à Châteauneuf-sur-Loire

Un mercredi après-midi ensoleillé, des enfants heureux et une organisation sans faille. Voilà les trois ingrédients qui ont contribué à la réussite du 70 e cross départemental challenge Jean-Joudiou, hier à Châteauneuf-sur-Loire.

Plus que de la course, ce challenge était aussi un hommage à cet ancien instituteur et athlète de Châteauneuf-sur-Loire. « Jean Joudiou est mort en déportation parce qu'il était Résistant, explique Véronique Bury, présidente de l'USEP 45. Les enfants se sont engagés sur des courses, et ils doivent résister à la fatigue, à l'envie d'arrêter et continuer à courir parce qu'ils s'y sont engagés ». De belles valeurs défendues tout au long de la journée.
L'école Prévert a le sourire

Plus d'un millier d'enfants ont ainsi couru sur des distances plus ou moins variées (de 1.100 à 1.500 m) en fonction de leur année de naissance (2010 pour les plus âgés). Avec deux types de courses : celle avec des enfants présélectionnés lors de cross de secteurs plus tôt dans l'année et celle dénommée « KourOTant » pour les autres. Même les accompagnateurs ont participé, pour conclure la journée qui aura ravi petits et grands : car malgré la fatigue visible à la fin de chaque course, tous ont terminé le sourire aux lèvres. Et l'école Jacques Prévert d'Ormes un peu plus : elle est la lauréate du challenge Jean Joudiou !



- La Rep' le 20/04/2018 : Cérémonie du souvenir à Jean Joudiou

Mercredi dans le parc du château, la cérémonie d'hommage à Jean Joudiou et à tous ceux qui se sont battus pour les valeurs de la République, fêtait ses 70 ans.

Elle s'est déroulée en présence des autorités locales dont le maire Florence Galzin et d'une centaine d'élèves provenant de différents établissements.

Cette commémoration ouvrait le 70 e cross départemental qui porte le nom de cet instituteur mort à l'âge de 24 ans.
Rappeler le devoir de mémoire aux jeunes

Cette année, ils étaient encore près d'un millier de jeunes à prendre le départ. Avant de déposer les gerbes, Véronique Bory, présidente de l'Union sportive de l'enseignement du premier degré, s'est adressée aux jeunes leur rappelant l'importance du devoir de mémoire pour ne pas oublier et pour que cela ne se reproduise plus.

À l'occasion de cette date d'anniversaires, 350 scolaires ont participé à des ateliers autour du thème « Les chemins de la fraternité, ensemble contre l'injustice ».


• Retour en images :







  • Avril 2018 >
  • JOURNÉE DE L'OBÉSITÉ ET DES MALADIES CHRONIQUES DU LOIRET
  • VACANCES OLYMPIQUES ET SPORTIVES 2018 AVEC LE CDOS DU LOIRET
  • LE CDOS PRÉSENT SUR TOUS LES FRONTS
  • BasiCompta®

    l'Annuaire du Sport

    MAISON DES SPORTS RESERVATION DE SALLES


    Planning et réservations

    coordonnées / Contact


    CDOS du Loiret
    - Maison des Sports
    1240 rue de la Bergeresse
    45160 OLIVET

    - 02 38 49 88 46


    - courriel
    - nous localiser

    Les bureaux du CDOS sont ouverts

    du lundi au jeudi : 8h30-12h30 / 13h30-17h30
    le vendredi : 9h-12h30 / 13h30-16h30

    Partenaires du CDOS

    Rechercher


    CRIB du Loiret