Identifiant
Mot de passe
Actualités >

[ENQUÊTE] BONNES RÉSOLUTIONS 2023 : POUR 1 FRANÇAIS SUR 3, LA PRATIQUE D'UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE SERA LA RÉSOLUTION N°1 !


Pour la 12ème année consécutive, la Fédération Française d'Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) publie en collaboration avec l'institut IPSOS son Baromètre Sport-Santé. Cette 1ère vague interroge les Français sur leurs bonnes résolutions pour la nouvelle année 2023 : faire du sport et passer plus de temps avec les amis et la famille arrivent une nouvelle fois en tête.
A retenir :
➔ Pratiquer une activité physique reste la résolution n°1 de 32% des Français en 2023. Alors qu'en 2020, en pleine crise sanitaire, elle n'avait jamais été aussi importante (37%), cette résolution perd progressivement du terrain !
➔ Petit à petit, avec le temps, les Français retrouvent un certain niveau d'activité.
Ainsi ils ne sont plus « que » 1 sur 2 à toujours déclarer avoir un mode de vie plus sédentaire qu'avant la crise (51%).
➔ L'inflation impacte aussi la pratique sportive : 34% des Français qui en avaient l'intention ont renoncé à prendre ou renouveler un abonnement sportif pour 2023 et 29% y ont également renoncé pour leurs enfants.

Des bonnes résolutions chamboulées depuis la crise sanitaire
Si faire du sport et passer plus de temps avec les amis et la famille arrivent une nouvelle fois en tête des résolutions des Français, le fait de s'autoriser de vrais moments de détente pour soi devance cette année l'idée de manger plus équilibré.

Sur le podium des bonnes résolutions 2023 :
En 1ère résolution : Pratiquer une activité physique régulière pour 32% (-1% vs 2022)
En 2nd : passer plus de temps en famille pour 25% (-1% vs 2022)
En 3ème résolution : Se réserver de vrais moments de détente pour 24% (+1 vs 2022)

Aussi, en 2022, un peu plus de 3 Français sur 5 (61%) déclarent avoir tenu au moins une des résolutions qu'ils s'étaient fixés pour l'année, une proportion qui augmente par rapport à l'an dernier (+6%) et qui est encore plus importante chez les hommes (65%), les 16-24 ans (71%) et ceux qui pratiquent au moins une heure d'activité sportive par semaine (71%)

Pour autant, si on l'observe sur les 4 années passées, le TOP 3 des bonnes résolutions se modifie progressivement.
➔ En 2020, en pleine crise sanitaire la résolution de pratiquer une activité sportive était au plus haut niveau (37%), en augmentation de 2% par rapport à 2019. Depuis 2021, cette bonne résolution chute progressivement.
➔ Même effet à la baisse pour la résolution de passer plus de temps en famille et entre amis qui était à son plus haut niveau en 2020 (29%), en augmentation de 8% par rapport à 2019. Depuis 2021, cette bonne résolution chute également.
➔ A contrario, la bonne résolution de se réserver de vrais moments de détente était au plus bas en 2020 (21%), en baisse de 3% par rapport à 2019. Depuis 2021, cette bonne résolution gagne progressivement du terrain.

La sédentarité perd du terrain...
L'année dernière, 6 Français sur 10 déclaraient avoir un mode de vie plus sédentaire qu'avant la crise. Cette nouvelle édition du baromètre révèle que petit à petit, avec le temps, les Français retrouvent un certain niveau d'activité. Ainsi ils ne sont plus « que » 1 sur 2 a toujours déclaré avoir un mode de vie plus sédentaire qu'avant la crise (51%)
➔ Les plus concernés étant les moins de 35 ans à 57%
➔ Les moins touchés sont les plus de 60 ans à 43 %

Comme l'an passé l'impact de la sédentarité se fait surtout ressentir sur le bien-être physique (59%),
l'état de forme général (58%) et le bien-être psychologique (56%). Toutefois cette année, en
retrouvant un peu d'activité, la vie sociale des Français apparaît moins impactée.
➔ En 2021, 63% déclaraient que la sédentarité avait un impact sur leur vie sociale, ils ne sont
plus que 51% en 2022 (-12%)

... au profit de l'activité physique
À l'inverse de la sédentarité en baisse, le niveau de pratique sportive augmente :
➔ Près de 7 Français sur 10 (69%) qui déclarent pratiquer une activité sportive, un indicateur qui
augmente depuis l'an dernier et qui va même au-delà du niveau d'avant crise sanitaire (2019).
➔ Parmi eux, 41% pratiquent plus de 3h de sport par semaine (en hausse de 7%)


Aussi, s'ils sont plus nombreux à pratiquer une activité sportive, de façon corollaire, la
durée moyenne de la pratique augmente et n'a jamais été aussi importante :
Une durée moyenne de 4,6h (vs 3,7h en 2021)
➔ Les hommes pratiquent en moyenne 5,3h par semaine (+1h par rapport à 2021)
➔ Les femmes pratiquent 3,9h par semaine (+0,7h par rapport à 2021)

En région, la durée de pratique sportive est également inégale :
Les Bretons sont ceux qui pratiquent le plus longtemps avec 5,7h /semaine
C'est dans les Hauts de France que la durée moyenne est la moins longue avec 3,9h/semaine


Un contexte inflationniste qui impacte la pratique sportive Le contexte inflationniste actuel amène les Français à faire des choix sur leurs dépenses courantes.

Malheureusement l'activité physique n'échappe pas à la règle.
50% des Français qui en avaient l'intention déclarent que l'inflation les a déjà amenés à renoncer soit à participer à un événement sportif, à prendre ou renouveler un abonnement sportif ou encore acheter de nouveaux équipements.
➔ Un tiers de ceux qui en avaient l'intention ont renoncé à prendre ou renouveler un abonnement sportif (34%) Autre point alarmant, l'inflation impacte aussi la pratique sportive des enfants et leurs achats d'équipements :
➔ 42% des parents déclarent que l'inflation les a amenés à renoncer, au moins une fois à acheter
de l'équipement pour leur enfant, les inscrire à un évènement sportif, ou prendre ou
renouveler l'abonnement sportif de leur enfant.
➔ 29% des parents qui en avaient l'intention ont renoncé à prendre ou renouveler un
abonnement sportif pour leur(s) enfant(s).



Source : ffepgv.fr



BASICOMPTA


FORMATION PSC1

Mon club près de chez moi

Les Rendez-vous du CDOS

Guid'Asso





MAISON DES SPORTS RESERVATION DE SALLES


Planning et réservations

coordonnées / Contact


CDOS du Loiret
- Maison des Sports
1240 rue de la Bergeresse
45160 OLIVET

- 02 38 49 88 46


- courriel
- nous localiser

Les bureaux du CDOS sont ouverts

Les lundis, mardi et jeudi : 9h-12h30 / 13h30-17h

Partenaires du CDOS

Rechercher